COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 LA RESPONSABILITÉ DES AUTORITÉS : PROTÉGER LA SANTÉ DES ENFANTS VULNÉRABLES

 LE RASSEMBLEMENT ÉLECTROSENSIBILITÉ QUÉBEC (RESQ) salue le dépôt aujourd’hui par le député de la circonscription de Borduas, M. Simon Jolin-Barrette, d’une pétition de 1100 signataires réclamant des accommodements permettant aux enfants et adolescents électrohypersensibles (EHS) du Québec de fréquenter l’école sans nuire à leur santé.

Le recours aux technologies câblées ainsi que l’interdiction des technologies sans fil sont des mesures déjà mises en place dans les écoles et garderies de certains pays, ou en voie de l’être (voir l’annexe). Par exemple, en France, depuis 2016, le Wi-Fi est interdit dans les garderies et encadré au primaire. A partir de septembre 2018, l’usage du cellulaire y sera  interdit au primaire et au secondaire. Aux États-Unis, le Maryland recommandait fin 2016 la réduction du Wi-Fi à l’école. De plus, le Département de la Santé publique de la Californie publiait avant les Fêtes des recommandations sur l’usage prudent du cellulaire, mentionnant que cette technologie pourrait poser un risque accru pour les enfants.

Le RESQ souligne que ces politiques ont été adoptées ailleurs dans le but d’accommoder les enfants et les jeunes EHS, mais aussi dans le but de protéger tous les enfants et les jeunes de l’exposition aux champs électromagnétiques dans les établissements pré-scolaires et scolaires. Elles contribueront à préserver la santé des générations à venir.

Le RESQ souhaite vivement que le gouvernement tienne compte des problèmes de santé vécus par les enfants et les jeunes d’âge scolaire affectés par les rayonnements électromagnétiques dans nos établissements d’enseignement. Nous faisons appel aux élus de l’Assemblée nationale afin que les droits fondamentaux à l’éducation et le droit de tous à un environnement sain soient respectés.

– 30 –

POUR PLUS D’INFORMATION

Rapport du Groupe de travail, Gouvernement de l’Ontario, 2017 Le temps est au leadership : reconnaître et améliorer les soins pour les personnes atteintes d’encéphalomyélite myalgique/du syndrome de fatigue chronique, de fibromyalgie, et de manifestations d’intolérance au milieu/de sensibilité chimique multiple – Rapport de la première étape. Note : le rapport précise qu’ « intolérance au milieu » renvoie aux champs électromagnétiques.

 

Le rayonnement électromagnétique de radiofréquences et la santé des Canadiens. Comité permanent de la Santé, Chambre des Communes, gouvernement du Canada, 2016

Quand l’environnement rend malade, UQAM, 2012

Directive de l’Association médicale autrichienne pour le diagnostic et le traitement des problèmes de santé et des maladies liées aux champs électromagnétiques (syndrome CEM), 2012

Sears, M. Le point de vue médical sur l’hypersensibilité environnementaleCommission canadienne des droits de la personne, 2007

En France :

Loi Abeille, France, 2015 : LOI n° 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques (1)

2017 – le gouvernement français annonce que l’usage du téléphone cellulaire sera interdit dans les écoles primaires et les collèges à partir de la rentrée scolaire de 2018.

2015 – France : règlement interdisant le Wi-Fi en garderie, en limitant l’usage au primaire

Rapport, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement, et du travail (ANSES) sur les enfants, 2016 : Exposition des enfants aux radiofréquences : pour un usage modéré et encadré des technologies sans-fil

Jugement de tribunaux:

 

Aux États-Unis:

Maryland, États-Unis, 2016 : Wi-Fi Radiation in Schools in Maryland Final Report, Maryland Children’s Environmental Health and Protection Advisory Council

En Californie, le département de santé publique publie des lignes directrices sur l’usage prudent du cellulaire, et s’inquiète des effets possibles sur la santé des enfants (2017)

___________________

Qui sommes-nous?

Le Rassemblement ÉlectroSensibilité Québec (RESQ) est un organisme à but non lucratif regroupant principalement des personnes électrosensibles, auxquelles peuvent se joindre des gens qui les soutiennent. Il a été officiellement fondé le 18 juin 2016, à Sainte-Adèle.
Tel que le précisent les lettres patentes, le RESQ, à des fins humanitaires et de bienfaisance et sans intention de gains pécuniaires pour ses membres, a pour mission de:

  • Représenter les personnes électrosensibles du Québec et être leur porte-parole.
  • Favoriser le regroupement et les échanges entre ces personnes électrosensibles.
  • Faire reconnaître et défendre les droits des personnes électrosensibles du Québec.
  • Faire connaître les ressources pouvant leur venir en aide.
  • Sensibiliser la population québécoise à l’électrosensibilité et aux effets des champs électromagnétiques.

Pour devenir membre du RESQ, cliquez sur l’onglet Devenir membre

Le RESQ peut aussi recevoir des dons, legs et autres contributions de même nature en argent, en valeur mobilière ou immobilière, les administrer, organiser des campagnes de financement dans le but de recueillir des fonds en relation avec les objets mentionnés précédemment.

Veuillez SVP envoyer votre don par chèque libellé au nom de

Rassemblement ÉlectroSensibilité Québec (RESQ)

158 De Cournoyer, Boucherville, Qc, J4B 7N6

Si vous voulez faire connaître notre association, imprimez et distribuez ce dépliant.