Comprendre comment on se sent: aspects psychologiques et sociaux de l’ES

Traduction autorisée par Weep Initiative de Psychological and Social Aspects of EHS.

L’information de cette section provient du site Internet de The Environmental Health Clinic at The New Women’s College Hospital de Toronto.

Comment vous pouvez vous sentir: outils utiles

Surtout au début de cette affliction, on se sent en perte de contrôle. C’est donc utile de noter dans un cahier vos symptômes en les reliant à des sources d’exposition. Ceci vous guidera pour apporter des changements à votre environnement, et ainsi reprendre un certain contrôle sur la situation. Ne vous laissez pas abattre par l’ensemble de la tâche : fixez vous des priorités et des échéances réalistes pour réaliser les travaux. Voyez vos symptômes comme des signes avant-coureurs. En vous éloignant des éléments déclencheurs lors des premiers symptômes, vous éviterez d’en développer d’autres. Les exercices de relaxation sont utiles pour réduire le stress. Voici un exercice facile pour vous aider à relaxer :

  • Choisissez un endroit dans votre résidence comme « espace de relaxation », préférablement une pièce où vous pourrez fermer la porte pour être en paix pendant au moins 10 minutes sans interruption ;
  • Assoyez-vous dans une chaine confortable et fermez vos yeux ;
  • Prenez quelques respirations pour vous installer – vous pourriez vous encourager en disant « c’est un moment pour moi » ou « je respire, je guéris ».
  • Un fois en place, en inspirant par le nez, dites en vous-même « re.. » et « laxe » en expirant ;
  • Faites l’exercice pendant 10 minutes, deux fois par jour à un moment où vous ne serez pas interrompu ; n’hésitez pas à en discuter avec les autres membres de votre famille pour qu’ils vous laissent en paix au moment de faire vos exercices.

Vous pouvez bien sûr faire cet exercice quelques minutes à tout moment où vous vous sentez plus stressé. [Un autre exercice provoquant de l’apaisement est la cohérence cardiaque. Vous trouverez plusieurs sites sur le web sur ce sujet. D’autres pratiques, telles le yoga, le Qi Gong, la méditation, sont utiles pour diminuer le stress.]

De telles stratégies d’adaptation sont importantes pour les personnes hypersensibles qui peuvent sentir que leur quotidien leur échappe. Elles peuvent avoir perdu leur capacité de travailler efficacement. Elles peuvent être incapables de socialiser à l’extérieur de leur maison, même d’exécuter des tâches routinières comme faire l’épicerie, en raison d’exposition aux champs électromagnétiques ambiants. Une enquête américaine sur des personnes affligées d’un autre syndrome, le syndrome de fatigue chronique, concluait que la meilleure façon de faire face à leur état était de l’accepter et de prendre soin de soi. Les répondants disaient « j’ai cessé de me comparer aux autres », ou «  je ne passe plus de temps à me soucier du passé » et «  je me rappelle de rester dans le moment présent – c’est tout ce qui compte ».

Aspects sociaux et spirituels

Toute personne atteinte d’une affliction chronique débilitante doit prendre le temps de faire le deuil de sa vie antérieure. L’isolement est l’aspect le plus difficile de l’hypersensibilité environnementale. Famille et amis ne comprennent souvent pas ces symptômes, et peuvent en fait traverser les mêmes étapes – déni, colère, négociation, dépression et acceptation. Cette incompréhension sera d’autant plus profonde que les professionnels de la santé et la compagnie d’assurance ne valideront pas, sauf exception, cette affliction comme bien réelle.

La première étape pour aider autrui à comprendre votre condition est de vous éduquer vous-même, puis d’éduquer les autres. Vous auriez intérêt à inviter vos amis et membres de famille à venir vous visiter dans l’environnement que vous contrôlez, plutôt que de vous déplacer. Malheureusement, en dépit de leur compréhension de l’EHS, vos proches ne vous soutiendront pas toujours. Il peut être souhaitable de minimiser vos contacts avec les gens qui draineront votre énergie. Par contre former une communauté de personnes compréhensives peut vous apporter plus de support. Contactez d’autres personnes hypersensibles, à travers une association [comme, au Québec, le Rassemblement ÉlectroSensibilité Québec]. Si vous ne pouvez quitter votre résidence, communiquez par téléphone ou courriel.

Agir

Lorsqu’elles se sentent mieux, certaines personnes veulent promouvoir des changements environnementaux dans leur communauté pour prévenir d’autres surexpositions, et aider d’autres personnes aux prises avec une hypersensibilité environnementale. C’est une bonne façon de faire une différence. En collaboration avec l’association Rassemblement ÉlectroSensibilité Québec, identifiez d’autres personnes dans votre communauté avec lesquelles entreprendre cette démarche.

Page suivante…